• La FAAP annonce la célébration de son premier anniversaire
    Au total soixante-dix (70) clichés ont séjourné dans les locaux de la galerie Ludovic Fadairo du centre culturel Artisttik africa du 11 au 16 Janvier 2019. Ils sont l'oeuvre de onze photographes professionnels béninois : Joannes Mawuna, Yves Zanvo, Didier Kpassassi Francoise Laly, Saturnin Adebo, Sylvestre Lawson, Désiré Bada, Pascal Zouhoun, Emmanuel Aïko, Emile Adjigbè, et Patient Hounsoun. Tous sont membres de la Fédération Africaine sur l’Art Photographique (FAAP).

  • " La tragédie du Roi Césaire" bluffe le public

    Le centre Artisttik Africa sis à Agla Cotonou a accueilli hier 16 novembre 2018 vers un peu plus de 20h, le premier des spectacles programmés dans cet espace culturel pour le compte de la 14ème édition du Festival International de Théâtre du Bénin (Fitheb). "La tragédie du Roi Césaire", une écriture et une mise en scène de l’immense homme de théâtre Ousmane Alédji ; un spectacle dont le public en est sorti bluffé.

  • « Tout le monde commence par indexer le gouvernement, comme si le gouvernement va s’occuper de tout le monde »

    Membre du conseil d’administration du fonds des arts et de la culture et promoteur du Festival international de théâtre et de musique pour personnes handicapées (Fitmhand), M. Gaston Eguédji fait partie des rares acteurs culturels au Bénin qui ambitionnent véritablement l’éclosion des artistes. Avec dextérité, méthode et stratégie, cet administrateur au fonds des arts et de la culture parvient à convaincre au regard des différents chantiers qu’il a pu réussir pour le bonheur des artistes et acteurs culturels du Bénin. A travers cet entretien qu’il nous a accordé à l’institut français de Parakou, il explique amplement l’esprit qui entoure la création de la maison de l’artiste au Bénin.

  • Plein feu sur le Bénin

    A Agadir au Maroc où se déroule du 5 au 10 novembre 2018 le festival international « Cinéma et Migrations », le Bénin est le pays invité d’honneur. Le réalisateur Sylvestre Amoussou s’y retrouve comme un poisson dans l’eau, chouchouté par les médias qui connaissent sa stature et sa filmographie, entouré par ses compatriotes qu’il propulse également au-devant des caméras.

  • Kromozom, l’incroyable talent !

    Vendredi 23 novembre 2018 à 20h, dernier spectacle programmé au centre culturel Artisttik Africa dans le cadre de la 14ème édition du Fitheb. A l’affiche du stand-up, un spectacle d’humour noir made by Kromozom et baptisé "Mon père est un comique". La salle grouille de monde. Du simple curieux à l’amoureux de l’humour voire de l’humoriste, en passant par ses fans, personne ne voulait rater ce rendez-vous du rire. Du rire sûrement instructif et engagé pour peu qu’on connaisse l’artiste.

  • « Isoler un parent  dans une maison de retraite !, je crois que c’est un scandale. »

    La compagnie ‘’Gabité maison de l’oralité’’  du Togo a ouvert le bal des représentations au théâtre de verdure de l’institut français de Parakou, avec son spectacle ‘’Palabres de cordonnier’’. C’était le vendredi 16 novembre 2018,  au terme de la cérémonie du lancement officiel des manifestations de la 14ème édition du festival international de théâtre du Bénin – Fitheb, à Parakou. A travers cet entretien, Roger Atikpo, l’un des membres de ladite compagnie expose la trame du spectacle.

  • Si tôt fini !

    La 14ème édition du Festival International de Théâtre du Bénin – Fitheb s'est déroulée du 16 au 24 novembre 2018 dans plusieurs espaces sur l’étendue du territoire béninois dont Artisttik Africa, à Cotonou.
    Notre théâtre a effet accueilli Cinq (5) représentations. Petit résumé en images.

  • Le Showroom Charly d’Almeida ouvert en plein centre de cotonou

    Inauguré le 19 décembre 2018, le Showroom Charly d’Almeida se veut être un espace de promotion de l’art contemporain béninois et africain. L’inauguration a connu la présence du ministre de la culture, Oswald Homeky. Les plasticiens Romuald Hazoumè, Dominique Zinkpè, Tchif, Marius Dakpogan, et Ousmane Alédji, fondateur du centre culturel Artisttik Africa étaient également de la partie.

  • Le livre jeunesse de la rentrée qui dévoile le Bénin

    « KAN HOHO NOU, l’histoire de Sèna enfant du Bénin » est désormais disponible. Cet ouvrage, paru aux éditions plurielles et lancé officiellement le 08 septembre au centre culturel Artisttik africa, est co-écrit par Jean Michel BARRAULT et Hervé WEGBOME.

  • Dans l’après-midi du vendredi 28 Mars 2019, une équipe du centre Culturel Artisttik Africa et un trio de marionnettistes sont allés à la rencontre des élèves de l’Ecole primaire publique Agla Centre afin d’inviter ces derniers à des spectacles de marionnettes qui seront donnés le 12 avril 2019 par d’autres écoliers de Cotonou dans ledit centre.

  • Le théâtre à l’honneur dans les grandes villes du Bénin

    Le lancement officiel de la 14ème édition du Festival international de théâtre du Bénin (FITHEB) s’est tenu le samedi 17 novembre au stade Général Mathieu Kérékou de Cotonou, transformé pour la circonstance en ‘’Village du Fitheb’’. Une cérémonie qui donne le cap pour plusieurs jours d’animations avec le théâtre  à l’honneur dans plusieurs villes du Bénin

  • La Bibliothèque Nicéphore D. Soglo fait peau neuve

    La bibliothèque Nicéphore D. Soglo du centre culturel Artisttik Africa est en pleine rénovation. Depuis quelques semaines, une équipe d’archivistes en provenance de l’Ecole Nationale d’Administration et de Magistrature (Enam) de l’Université d’Abomey-Calavi s’applique à rendre sa présentation et son fonctionnement pratiques, efficaces et innovants.

  • Entretien avec la Coordonnatrice du programme SEMIS

    Comédienne, metteur en scène et directrice d’acteur, Mariame Darra Traoré a organisé, du 15 au 26 avril dernier, à l’institut français de Parakou, les travaux d’une résidence de création liée au  théâtre organique, au profit des stagiaires de la deuxième promotion des ateliers vivants 1 du programme SEMIS. Coordonnatrice dudit programme, elle fait un tour d’horizon des tenants et aboutissants des travaux de cet atelier, au terme d’un spectacle de restitution.

  • Artisttik Africa sera une scène jeunesse en début 2019

    Le Directeur du centre culturel Artisttik africa a eu, ce vendredi 16 novembre 2018, une séance de travail avec le Coordonnateur du programme Violence Basée sur le Genre à Médecin du monde Suisse au Bénin et le représentant de l’association Takamou Théâtre. Ces derniers sont porteurs d’un projet destiné à élever par l’éducation artistique le niveau de certains élèves des écoles primaires de Cotonou situées en zones défavorisées.

  • Rafiy Okefolahan est un artiste peintre et performeur troubadour qui s’expose à Paris, Hong-kong, Bruxelles, Londres, Kampala et Dakar. Son génie pictural, l’art de noyer dans la terre chaude les maux de la société humaine. Son travail est mouvement, battement de cœur, dominance de couleurs primaires. Son actualité : encagoulé et perché sur un vieux vélo retapé, muni d’un panier entre deux âges, il arpente, au rythme de la musique, les pavés, l’asphalte et les bas-fonds de Cotonou, sa ville natale, où il recueille chez ceux qui le désirent, dans les rues, les bureaux, les maisons, les services et les marchés, un mot positif qu’il promet de confier à l’utopie afin que cela advienne. Une performance qui prolonge son exposition dénommée « Mots Magiques » en cours à La Maison rouge de Cotonou.

  • Très bientôt, le Bénin réceptionnera une partie de ses biens culturels emportés par les colons comme butins de guerre. Ainsi, sur demande du gouvernement béninois, le Président français a accepté le retour au Bénin de ces objets d’art. Tout grouille désormais dans les hautes instances diplomatiques pour la réception de ces objets de valeur inestimable. A travers cet entretien, Ousmane Alédji, l’un des acteurs culturels avertis du Bénin parle de l’importance du retour au Bénin de ces objets.

  • « Le Festival » ou l’art total

    Avant la clôture de sa quinzième édition, le festival international cinéma et migrations d’Agadir a servi de cadre au tournage d’un court métrage intitulé « Le Festival » qui sera diffusé à l’ouverture de sa prochaine édition en 2019. Un énième outil par l’entremise duquel les organisateurs du festival misent sur le rapprochement des peuples et des cultures par le cinéma dans une perspective migratoire digne et humaine.

  • Un creuset de rencontre et d’échanges pour les acteurs du livre africain

    La 1ère édition des rencontres internationales du livre du Bénin (Beninlivres) se tiendra en septembre 2019 à Cotonou. C’est ce qu’a annoncé le comité d’organisation de cet événement à la presse le jeudi 27 septembre 2018 au centre culturel Artisttik Africa.

  • Après l’orage la vita bella

    Depuis son sacre au festival panafricain de cinéma et de télévision de Ouagadougou en 2017, Sylvestre Amoussou est allé de Ouaga à Yaoundé en passant par Paris, Hambourg, New-York et Los Angeles pour présenter son film « L’orage africain, un continent sous influence » dans des salles obscurs et sur des festivals fameux. Ce jeudi 8 novembre 2018, c’est au tour de la station balnéaire d’Agadir au Maroc de voir son œuvre coup de poing mais aussi de l’approcher pour écouter son appel à une prise de conscience en profondeur dans le cadre des relations de coopération inégalitaires qu’entretient l’occident capitaliste avec l’Afrique des exploitations abusives.

  • L’idée de départ comme le dit Ousmane Alédji, l’auteur et le metteur en scène, est de rendre Césaire à la jeunesse africaine, … Le rendre disponible, « facile » à lire, à jouer et comprendre.
    Deux pièces de théâtre « La Tragédie du Roi Césaire » et « Négrititudes » sont nées de cette ambition. Deux créations dont l’une, « La Tagédie du Roi Césaire », a déjà été jouée et ovationnée lors du Festival International du Théâtre du Bénin – Fitheb 2018.
    Au centre culturel Artisttik Africa qu’il a créé depuis une dizaine d’année, une saison avec Aimé Césaire démarre le  15 mars 2019.

Sur facebook

Sur Twitter